FAQ

Comment oser penser que mon enfant (ou moi-même) pourrait être HP?

Définition haut potentiel

Le HP n’est pas mieux qu’un autre. Le HP, ce n’est pas être plus intelligent, mais c’est un fonctionnement intellectuel différent. Le « HAUT » potentiel se situe aussi au niveau de la « connerie », en général, le HP excelle dans les deux. -Oubli -Distraction -Ordre/organisation trèèèèèèèèèès personnel(le) -Difficulté dans la vie de tous les jours       (Pour certain(e): mettre de l’essence dans sa voiture, trouver son chemin, respecter ses rdv, arriver à l’heure…)

Mon enfant/moi ne correspond pas à toutes les caractéristiques du HP

Définition du haut potentiel

La principale caractéristique du HP est l’excès, le tout ou rien. Un HP pourrait être très extraverti, trop extraverti tandis que son propre frère pourrait être trop introverti. Les deux sont néanmoins HP. Certains HP seront hyper ordonnés dans leur vie, alors que leur tendance natuelle serait plutôt l’inverse. Ils ont compris que c’était la seule solution possible pour eux d’avancer dans la vie. Les HP sont, en général, hyper sensibles, mais cette sensibilité peut avoir été à l’origine de nombreuses souffrances. Le HP peut alors développer une sorte de carapace qui le fait paraître complètement insensible.

Mon enfant/moi a plein d’amis

relations sociales et HP

 

Dans les caractéristiques du HP, on parle souvent de difficultés relationnelles. Votre enfant/vous, pouvez avoir compris que pour être accepté par les pairs il fallait être « comme il faut », il fallait correspondre à ce qu’on suppose que les autres attendent de nous. On se crée alors une personnalité en faux-self qui biaise les relations et épuise la personne qui peut même arriver à ne plus savoir qui elle est réellement. Certains enfants HP peuvent développer ce mécanisme de défense dès les maternelles donnant alors l’impression d’être très apprécié, très entouré, mais à quel prix?

 

Si un enfant est HP, quid de la fratrie

Famille à haut potentiel

 

On aborde ici les notions « d’inné » ou « d’acquis ». Les observations cliniques tendent à révéler que quand on trouve un HP dans une famille, il n’est pas le seul. Les enfants peuvent être totalement différents et malgré tout HP. Il est important d’être vigilant, si un enfant de la fratrie paraît en souffrance à cause de son HP, parfois on constate que les autres ne « s’autorisent » pas à montrer, voire même à écouter leurs propres souffrances.